Accéder au contenu principal

Le retour !

Hello, hello, 

Cela fait bien longtemps que je ne suis plus venue causer littérature par ici ! La faute au manque de temps, la faute à la fatigue, la faute à la routine mais aussi la faute au modèle dans lequel j'avais enfermé mon blog et qui ne me correspond pas. Je ne peux pas tenir des points fixes, des "rendez-vous" parce que ça ne me ressemble pas et que je n'en ai pas envie. 

J'ai décidé de reprendre le blog à mon rythme, de vous parler de romans et de littérature mais pas seulement. Je souhaite élargir mon blog à d'autres billets : culture, cuisine, humeur, et diverses sensibilités. Ce qui me touche et me plait, en clair. 


  •   Pour être sympa, je vous présente mon dernier coup de coeur



Editions : Pocket 
ISBN : 978-2-266-26845-5
Nombre de pages : 168 pages
Date de parution : Janvier 2017 
Existe aussi en broché aux éditions Kero.


La 4ème de couverture :

L'une est une petite fille inquiète, sage, maladroite et rêveuse avec quelque chose d'imprécis dans le regard. Comme une certaine distance au monde. 
L'autre est un rayon de soleil sans ombre qui sourit et irradie avec un naturel désarmant. 
Elles ont 10 ans quand elles se rencontrent et se décident demi-sœurs, parce qu'elles trouvent que "copines" c'est galvaudé. 
L'école, le collège, le lycée, les vacances à Ker Timéoscor, la liberté des premières virées, le goût des premières cigarettes, l'émoi des premières amours, elles partageront tout. Ensemble, elles découvriront la vie. Puis la mort, le drame, le chagrin et le deuil. Et la trahison. 


Mon avis :

Après lu et beaucoup aimé Un tout petit rien de Camille Anseaume grâce à un partenariat proposé sur le forum Partage Lecture, j'ai eu hâte de me lancer dans ce roman que je ne connaissais absolument pas, et que j'ai rencontré au détour du rayon librairie d'un hyper marché ! 

La 4ème de couverture raconte très l'histoire de ce roman, c'est très complet, il n'y a rien de plus à dévoiler, sauf à raconter le dénouement. Ta façon d'être au monde est un roman solaire, les pages nous emplissent de sentiments. Ici, comme dans son premier roman, Camille Anseaume laisse place nette et forte aux émotions. Oui, il y a une histoire mais elle ne prime pas. On connait les lieux, les descriptions des personnages et les traits de personnalité et de caractère qui les composent. Mais on ne connait pas le prénom de la narratrice principale, par exemple. Le lecteur est plongé au cœur de l'action comme faisant parti du décor. 

Au début de la lecture, c'est difficile de s'y retrouver car les deux petites filles sont les narratrices du roman mais rien ne signale le changement de narratrice. De fait, il faut se référer au décor pour comprendre qui évoque les situations et les sentiments. Les premières pages passées, cette confusion m'a quitté pour ne revenir que vers la toute fin du roman. Mais cette dernière confusion vient certainement plus de mon état de lectrice qui ne voulait pas voir la trahison arrivait car je m'étais attachée (et un peu identifiée) à ces gamines. 

J'aime toujours autant l'écriture de Camille Anseaume, ce texte est particulièrement poétique. Je me dis que j'aimerais savoir écrire cela  l'entre-soi des sentiments. 
Un beau coup de cœur ! 

Je vous laisse quelques passages... 

"Tu me fais penser à une jeune mariée qu'on sollicite et qu'on évite. Personne n'ignore où tu es dans le jardin. Ta tristesse est éclatante comme une robe immaculée." 

"On ne casse pas la gueule de la mort comme on casse celle d'un vendeur à la foire à tout. Si aujourd'hui son corps se détraque, que ses traits se tendent et que son univers s'effondre, c'est qu'il voit sa fille pleurer, et que pour te venger il n'a personne sur qui cogner."

"Je me dis qu'on est tous des maisons secondaires, pour soi-même et pour les autres. Que vous êtes tous mes maisons secondaires, que j'aurais aimé vous visiter plutôt que de me contenter d'écouter ce que vous hurliez au balcon, que j'aurais aimé vous connaître mieux, et vous laisser entrer chez moi. Que si on s'était laissé cette possibilité-là, alors sans doute on se serait aimés vraiment, et surtout mieux que ça." 

PS : J'aime énormément la couverture aussi. Délicate et tendre. 

Belle(s) lecture(s). 

Posts les plus consultés de ce blog

Bilan du mois #1 : Octobre 2017

Hello, hello,

Aujourd'hui, on se retrouve pour le bilan mensuel du mois d'octobre 2017. Ce mois-ci, j'ai eu le loisir de consacrer beaucoup de temps à la lecture, donc j'ai pu lire sept romans, et il me reste deux lectures en cours pour commencer le mois de novembre ! 


Durant ce mois d'octobre, j'ai emprunté 6 romans à la médiathèque :

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi  Mes mots sont les fleurs de ton silence d'Antoine Paje Rebelles, un peu de Claire Castillon La femme du gardien de zoo de Diane Ackerman (en cours) Le goût du bonheur, tome 1 Gabrielle de Marie Laberge (en cours) L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante (non-lu) 
Parmi ces romans, j'ai eu deux coups de cœur. Le premier pour Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi, mon avis est disponible ici

Le second pourMes mots sont les fleurs de ton silence d'Antoine Paje, première lecture de cet auteur et je ne compte m'arrêter là !  C…

Challenge PAL 2018

Hello, hello, 
D'abord, une merveilleuse année à vous tous ! Je vous souhaite le meilleur et des lectures à l'infini ! 
Cette année, j'ai décidé de prendre des bonnes résolutions -youpiiii- afin de contrer la morosité de la fin de l'année 2017 ! 
Concernant la lecture (ce qui nous intéresse sur ce blog), voici mes vœux :

1- Lire PLUS ! En 2017, j'affiche un "score" de 60 romans au compteur... peut mieux faire.  2- Lire plus VARIE ! J'ai tendance à toujours retomber sur le même genre -contemporain- et je souhaite m'ouvrir à d'autres horizons.  3- Je mets des auteurs à l'honneur cette année. J'ai donc décidé de commencer avec Joyce Maynard et Doris Lessing, deux auteures dont j'ai hâte de mieux connaître leurs œuvres ! 
Afin de mettre en action mes bonnes résolutions, il me semble que participer à de nouveaux challenges soit un moyen efficace  pour les réaliser. Je m'inscris donc au challenge PAL 2018 organisée sur le forum Part…

Bilan du mois #2 : Novembre 2017

Hello, Hello,

On se retrouve (avec du retard !) pour le bilan du mois de novembre. J'ai peu lu ce mois-ci, la faute au froid, à mon nouveau boulot et à un rhume carabiné ! 


De mon habituel tour chez les bouquinistes, j'ai ramené ce mois-ci :

- Victoria et les Staveney de Doris Lessing  - Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda  - Le liseur de Bernhard Schlink  - Un si bel avenir de Véronique Olmi  - Les filles c'est vraiment des pauvres types de Christine Van de Putte  - Le grand marin de Catherine Poulain 

Je n'ai emprunté que deux romans La dernière nuit du Raîs de Y. Khadra  et La mémoire de Babel de C. Dabos. 
Mon compteur de lectures s'est donc enrichi avec un coup de cœur absolu pour Le goût du bonheur, tome 1 Gabrielle de Marie Laberge. Une magnifique lecture, j'ai adoré commencer cette saga ! Ce roman est un tour de maître, j'ai adoré ce début de saga familiale. Au début, Marie Laberge nous centre sur la famille Miller et son en…